Retour triomphant de Kilian Jornet sur le 42km du Mont-Blanc

 Victoire de KILIAN JORNET sur le 42 km du Mont-Blanc

Succès populaire du Duo étoilé et Young Race

Résultats, photos et comptes rendus

 

Newsletter
1er juillet 2018

 

Retrouvez tous les highlights sur la chaîne Youtube du Marathon du Mont-Blanc en cliquant ICI

DP, CP et photos sur la dropbox suivante : cliquez
Pour tous les visuels, merci de bien préciser les copyrights.

 
 

thumb 42km pierre raphoz marathon du Mont Blanc 2018-4

Kilian, le king du 42km

C’est dans des conditions quasi idéales qu’a été donné le coup d’envoi du 42km du Mont-Blanc ce matin à 7h00 dans le centre de Chamonix. Les 2370 coureurs ont dû faire face à de très fortes chaleurs tout au long de l’épreuve. Le 42km, 2ème étape du Golden Trail Series, a réuni un plateau d’athlètes exceptionnels venus du monde entier avec notamment le tant attendu Kilian Jornet, de retour de blessure (ndlr : fracture du péroné en ski alpinisme). Dès le 42km copyright Fabian Bodet-17 1 bddépart, les athlètes ont dû adopter une réelle stratégie sur toute cette première partie roulante, tant que le rythme était élevé. Les écarts étaient très serrés et il fallait faire face à des températures devenant de plus en plus chaudes. Si l’espagnol Aritz EGEA a longtemps mené la course, c’est dans la montée du col des Posettes que la bataille entre les deux espagnols s’est livrée. Au coude à coude jusque dans la montée de la Flégère, Kilian JORNET a finalement pris la tête pour distancer Marc LAUENSTEIN, Stian ANGERMUND-VIK, Thibaut BARONIAN et Aritz EGEA, et gardé une belle avance jusqu’à la ligne d’arrivée. Vainqueur pour la 5ème fois, Kilian a fait preuve d’une réelle stratégie jusqu’à l’arrivée pour être dans la totale gestion de ces accélérations et ne pas souffrir de crampes. C’est un retour triomphant pour le « roi » de la discipline malgré une très belle course de ses deux coéquipiers du team Salomon Marc LAUENSTEIN, le suisse (vainqueur en 2015, 4ème en 2017) franchissant la ligne avec son éternel sourire et le norvégienStian ANGERMUND-VIK (2nd en 2017) gratifiant la foule d’une « roue ». Kilian signe un temps de 3h 54mn 54s et une moyenne de 10,89 km/h pour cette édition 2018 !

 Kilian JORNET (ESP) - 1er : « Aujourd’hui il fallait vraiment être dans la gestion de l’effort. Même si pour les spectateurs, le soleil est appréciable, c’est très difficile pour nous. A la maison quand il fait chaud, il fait 15 ou 20 degrés. Je suis quelqu’un qui souffre beaucoup de la chaleur. Je savais que si j’accélérais trop, j’aurais des crampes. Dans les descentes, j’ai essayé d’être le plus léger possible pour ne pas mettre trop de poids sur les jambes.  Je reviens de blessure alors aujourd’hui était un test, je ne suis pas encore à 100% mais je me suis senti vraiment bien au niveau du cardio. La première partie de course, je n’étais pas en tête de peloton, ce n’est qu’au moment de la montée du col des Posettes que j’ai vraiment commencé à accélérer. »

Marc LAUENSTEIN (SUI) - 2ème: « J’ai eu des sensations très variables ce matin, je me suis positionné en tête de course sur la première partie, j’ai perdu un peu de terrain sur la montée mais je me suis refait sur la descente. J’ai bien géré la fin de parcours sans pouvoir revenir sur Kilian qui était vraiment trop fort aujourd’hui. Quand j’ai passé l’arrivée, j’ai pensé à ma femme car on est deux dans cette aventure au quotidien.»

Stian ANGERMUND-VIK (NOR) - 3ème : « Je suis parti lentement et j’ai accéléré progressivement c’est ce que j’aime faire. Au sommet des Posettes, j’avais tellement chaud que j’avais des frissons de froid, je me suis vidée une bouteille d’eau complète sur la tête et, tout à coup, j’ai senti que mon énergie revenait. J’ai fait une bonne descente et j’ai remonté mes concurrents jusqu’à doubler Thibaud Baronian (42 secondes les séparent) sur la dernière partie pour la 3ème place ! »

Ruth CROFT (NZL) - 1ère : « Très dur aujourd’hui car il a fait très chaud ! Ma stratégie c’était de ne pas aller trop vite sur les 30 premiers km, manger, m’hydrater et puis tout donner sur la fin de parcours. J’ai pu savoir où étaient mes poursuivantes durant la course, c’était difficile dans les descentes pour moi mais j’étais super bien dans les montées. J’ai essayé de profiter du paysage au début, sur les 20 premiers km, mais honnêtement après, j’ai surtout contrôlé la position de mes poursuivantes. »

Ida NILSSON (SWE) - 2ème : « C’était comme un match de ping pong dans mon corps, un coup je me sentais bien, un coup j’avais mal un ventre. En partant je me suis dit ce n’est pas mon jour et puis au final je fais deux. Je me suis forcée à boire beaucoup mais malgré tout ce n’était pas suffisant, avec le soleil et la chaleur c’était dur et à la fois les paysages étaient juste sublimes ! »

Eli GORDON (ESP) - 3ème :« J’étais à la lutte avec Ida et à partir du 28ème kilomètre j’ai senti que ça devenait vraiment difficile même si je m’étais bien hydratée, j’ai perdu en vigilance, je suis même tombée. La fin a été dure mais je suis surprise et très heureuse de cette 3ème place car je visais un top 10. »

Le mot du directeur du Club des Sports, Fred COMTE« Pour cette date historique du 40ème anniversaire du 23km (« cross du Mont Blanc ») tous les ingrédients étaient réunis avec un plateau d’exception sur les courses, une météo parfaite, un travail exceptionnel de toute l’équipe et de 500 bénévoles, de nos partenaires en particulier les structures assurant la sécurité, et les collectivités locales. Avec nos 8 compétitions, chacun peut - je pense - trouver sa course. Notre souhait est avant tout que tout le monde reparte avec le sourire et de beaux souvenirs et qu’ils reviennent courir sur nos sentiers. Nous sommes très fiers de faire partie du Golden Trail Series et d’accueillir les meilleurs mondiaux, et heureux d’avoir pu proposer pour la première fois un live car ce sport et ces champions méritent une telle visibilité.»

CLASSEMENT HOMME

Clas. Doss. Prénom Nom Temps Ecart / 1er Pays
1 1 Kilian JORNET BURGADA 03:54:54 00:00:00 ESP (Espagne)
2 5 Marc LAUENSTEIN 03:58:15 00:03:21 SUI (Suisse)
3 3 Stian ANGERMUND-VIK 04:00:07 00:05:13 NOR (Norvège)
4 9 Thibaut BARONIAN 04:00:49 00:05:55 FRA (France)
5 4 Aritz EGEA 04:02:28 00:07:34 ESP (Espagne)

CLASSEMENT FEMME

Clas. Doss. Prénom Nom Temps Ecart / 1er Pays
1 52 Ruth CROFT 04:37:30 00:00:00 NZL (Nouvelle-Zélande)
2 51 Ida NILSSON 04:39:37 00:02:07 SWE (Suède)
3 61 Eli GORDON 04:41:01 00:03:31 ESP (Espagne)
4 58 Anne Lise ROUSSET 04:53:04 00:15:34 FRA (France)
5 50 Megan KIMMEL 04:55:05 00:17:35 USA (Etats-Unis)

Copyright visuels :
photo 1 : Pierre Raphoz / photo 2 : Fabian Bodet

 
divider
 
thumb Duo Etoile copyrights Gaetan Haugeard-3

Le duo étoilé : une course à 2 en nocturne

C’est en fin de journée, alors que le soleil commençait à se coucher sur la vallée de Chamonix que 441 binômes (soit 882 traileurs) sont venus s’aligner au départ de cette course de 17km en nocturne. Première édition en nocturne (ndlr : l’an dernier la course avait été décalée au dimanche matin en raison des conditions météorologiques), le duo étoilé a conduit les coureurs sur un parcours relativement montagneux mais accessible, en direction des Alpages de Blaitière, puis du refuge du Plan de l’Aiguille où les premiers ont assisté à un superbe coucher de soleil. A leur arrivée dans le centre de Chamonix, une foule étonnante les attendait chaleureusement.

thumb Duo Etoile copyrights Gaetan Haugeard-6Duo dans la vie de tous les jours, frère et sœur, mari et femme, amis ou encore collègues de travail sont venus relever ce défi de partir ensemble, de vaincre les 1300 m de dénivelé +, et de passer la ligne d’arrivée main dans la main. Une belle aventure sportive et un moment de partage très intense !

La paire belge Patrick DORTU et Mathieu DEVILLE (Compressport Belgian Trail Team- LBFA trail élites) remporte ce duo étoilé en 1h53min57sec. « Mathieu court plus souvent et moi je marche plus, mais quand je cours je vais plus vite que lui, ça nous permet de nous encourager pour chercher à se rattraper. Il a fait une petite chute, mais ça m’a permis de souffler un peu. On se connait bien, on court dans le même team, on habite à 1 km, on échange beaucoup sur les entrainements ou dans la vie en général. Enfin on échange beaucoup mais pas nos femmes quand même (rires) ! Et Mathieu n’a pas de femme en plus donc rien à échanger (rires). On a pu profiter du paysage, un peu moins dans la montée. On ne vous apprend rien, les paysages sont juste sublimes ici. Mais ça monte plus qu’en Belgique. Chez nous en 10 minutes on fait niveau mer à 100m d’altitude ! »

Copyright visuels : Gaëtan Haugeard

 
divider
 
thumb Young Race pierre raphoz marathon du Mont Blanc 2018-11

Young Race Marathon : la relève du trail

Dédiée aux catégories cadet, junior et espoir, la Young Race Marathon a réuni cette année 87 jeunes traileurs. Avec un départ donné à 10h dans le village du Tour, les participants se sont élancés sur un tracé de 15km et de 1030 m de dénivelé+ reprenant l'intégralité de la fin de course du 42km, y compris l'arrivée au milieu des élites !

5ème au classement à Tré le Champ, le vainqueur de l'an dernier Antoine CHARVOLIN, âge de 20 ans, reprend la tête dans la montée de la Flégère pour la garder jusqu'au bout. Une victoire triomphante pour ce jeune isérois distanciant ses compatriotes de 3mn30. Sur la 2ème marche du podium, on retrouve Antoine BECAERTL et Alvin LAIR en 3ème position.

Copyright visuel : Pierre Raphoz

 
divider
 
Toutes les infos, résultats et courses en live sur le site du Marathon du Mont-Blanc !
 
Contacts presse : Links Communication - Jessica Polliand : jessica@linkscom.fr - port : + 33 7 62 81 45 04 / Karen Allais : karen@linkscom.fr - port : +33 6 80 74 53 80
bandeau site web 2018 bd
 
 
  www fb tw inst  
 
 
   
 
 
Si vous souhaitez vous désinscrire de cette newsletter,